QUI ÉTAIT LE GÉNÉRAL-MAJOR HOSSEIN HAMADANI

Sans doute, les combattants iranien les plus expérimentés sont ceux qui ont survécu les 8 années de guerre imposée aux Iraniens par les Etats-Unis, la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et d'autres Etats, qui n'ont manqué aucune chance afin d’armer, de financer et de soutenir le régime
.dictatorial de Saddam

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le général-major Hossein Hamadani était l'un d'entre eux, un spécialiste de la guerre civile et un professionnel dans la lutte contre les militants.

Comme l'un des fondateurs de la branche de Corps des Gardiens de la révolution islamique (GRI) à Kurdistan et également à Hamadan en Iran, le général Hamadani était un commandant brillant et bien connu au cours de la rébellion kurde en Iran en 1979.

Ayant plus de 3 décennies d'expériences, il est allé en Syrie afin dédier son expertise au peuple syrien qui est devenu la cible des groupes terroristes armés et financés par l'Arabie Saoudite et les Etats-Unis.

Un des cadeaux merveilleux de Hamadani aux Syriens était le faite de leur enseigner comment créer un mouvement militant composé des forces populaires (une armée de bénévoles) qui peut remplir la vide entre l’armée syrienne et le peuple. 

Une fois, dans une interview avec une agence de Presse iranienne, tout en réagissant à la revendication de général américain Dempsy qui prétendais que les Etats-Unis pourraient utiliser la force militaire contre l'Iran, Il a dit: «le cri et le magniloquence de l'Amérique ne peut pas nous pousser à quitter le champ de bataille. En 2013, seulement 48 heures avant l’invasion par laquelle les Américains ont visé la Syrie, tous les alliés des Etats-Unis se sont tiré et n’ont pas tenu leur engagement».

En ce qui concerne l’attaque de la Syrie par Etats-Unis, il a fait remarquer que Poutine a sauvé Obama, qui était d’ailleurs tout seul et attendais que la Russie lui vienne en aide. Il a poursuivi: «Si les Etats-Unis étaient en mesure d'attaquer la Syrie ils le faisaient afin de sécuriser le régime sioniste……..Si les Américains avaient fait une telle erreur, il serait à coup sûr avoir été leur dernière erreur, comme l'Union Soviétique quand ils se sont retrouvés coincés dans un marais et ont pour toujours perdu leur position en tant que superpuissance."

Lors d'une conférence de presse, concernant les évènements de la région, tout en disant que les takfiris ont vendu leur âme au diable, il a ajouté: «Ce qui se passe aujourd'hui dans la région provient de la nature arrogante et satanique des Etats-Unis qui, par l’aide de l'argent des gouvernements pétro-monarchiques et la force de la jeunesse de l’Ummah, ont donné naissance à une intrigue afin de créer une guerre sectaire entre les frères et les sœurs chiites et sunnites.»  

En réponse à ce que certains responsables (il fallait dire plutôt irresponsables) américains ont dit sur le potentiel de l'Asie Est-Sud pour le déploiement de THAAD, le major-général Hamadani a exprimé: "L’actuel République Islamique d'Iran est totalement différent de celle du passé. Nous bénéficions d'un niveau élevé de la technologie dans nos militaires et nous sommes en mesure de faire face à leurs systèmes de missiles, y compris THAAD ".

Soulignant que les Américains et les Européens divertissent les idées fausses sur les capacités militaires de l'Iran et ont une trop grande confiance dans leurs industries militaires, il a ajouté que le peuple iranien réagirait sérieusement aux menaces extérieures, et que les jeunes sont eux-mêmes des armes nucléaires. Comme étant le conseiller du commandant général du GRI, Hamadani a écrit un livre intitulé «c’est le devoir, frère» qui a été bien reçu parmi les leaders révolutionnaires ainsi que les maisons d'édition.

Major général Hamadani a toujours dit que la notion du MARTYRE est une bénédiction que les Occidentaux ne comprennent pas. 

«Si l'ennemi savait que notre martyre (le fait de nous tuer qui nous revivifie) et la terreur ne sont pas en leur faveur, ils ne procéderaient pas à ces actes. C’est par l'ignorance et de la folie qu’ils ne sont pas capables de le saisir. Ils se comportent de telle manière afin de nous empêcher de poursuivre notre propre chemin, et nous ne devons absolument pas leur permettre de changer notre direction. »

Et cela est bien vrai; à chaque fois que nous entendrons le président Américain disant "toutes les options sont sur la table", les jeunes révolutionnaires iraniens, comme ceux dont nous avons été témoins lors de la cérémonie funèbre du général Hamadani, qui regarde à ce général de Damas comme un héros régional, seront encore plus motivés pour continuer à atteindre leur objectif commun de lutte contre le terrorisme partout où il existe.

Il faut dire que comme un admirateur réel et profond de l'imam Hossein, le petit-fils du Prophète, et la philosophie de son combat éternel contre l’injustice, le général Hamdani a plusieurs fois participé à la marche 20 millions de Karbala.

Le général-major Hamadani espérait toujours d’être un membre de la délégation des martyres qui nous ont déjà quitté.
Cela prouve encore une fois que les personnalités militaires de l'Iran ne sont pas uniquement des héros nationaux, mais les sont bien-aimé parmi les nations dont ils se battent pour obtenir la liberté. Comme l'a dit l'ayatollah Noori Hamadani: "L'Iran a des milliers de général Soleimani». On continuera ce chemin historique même si plusieurs nous ont quitté y compris : des héros comme les major-généraux Ali Sayad Shirzai, Valiollah Fallahi, Abbas Babaei, Mansour Sattari (dont le fils est actuel chef de la fondation des élites nationales de l’Iran), Ahmad Kazemi, Hassan Sateri, Hassan Tehrani Moghaddam, Ali Akbar Shiroodi, Javad Fakoori, Abbas Doran, Mostafa Ardestani, Hosseini Khalatbari, Ali Eghbali Dogahe, Mohammad Vali Gharani, Mohammad Jahanara, Mohammad Boroujerdi, Hossein Kharrazi, Ahmad Motevaselian, Hamid Bakeri, Mehdi Bakeri, Mohammad Ebrahim Hemmat, Hasan Bagheri, Mostafa Chamran, Mahmoud Kaveh, etc.

Le général Hamadani, la paix soit sur lui, a dit lui-même, le comportement de l'Occident en général et le traitement des États-Unis non seulement vis-à-vis des Iraniens, mais aussi à l’égard des nations Syrienne, Irakienne et libanaise prouve que les théoriciens du département de l’État ainsi que ceux de Pentagone n’ont psychologiquement rien compris sur ces sociétés-là, parce que le plus ils tuent le plus les peuples se lèveront. 

Ce qui se passe au Moyen-Orient au cours de ces dernières années et en particulier en Irak et en Syrie montre bien à ce soi-disant «communauté internationale» que l'Iran fais la promotion de ce culture martyre dans les pays de la région, ce dont le régime sioniste et ses lobbies influents et puissants aux États-Unis et en Europe ont fondamentalement peur. Alors maintenant, ils ont un autre plan afin de changer la mentalité iranienne, un autre Plan global d'action conjoint, mais cela est impossible!

D’ailleurs même concernant le terme de la « communauté internationale » c’est pas de tout logique ! Quelque pays colonisateurs et oppresseurs se sont rassemblé et se sont donné ce titre ! Alors que leurs propres peuples sont en désaccord totale avec les politiques pro-guerres et sauvages qu’ils mènent.

Nous savons tous qu'au cours des trois dernières décennies, les administrations Américaines ont essayé, par tous les moyens disponibles, de détruire la République islamique d'Iran, mais le chemin idéologique du fondateur de la révolution, l'Imam Khomeini, a été poursuivie au fil de ces années par les élites comme le professeur Ahmadi Roshan qui a été assassiné par le Mossad israélien ou encore le major général Hamadani tué par Daech l’allié de Mossad. Mais il y a encore ceux qui résistent, comme Major généraux Mohammad Ali Jafari, Ataollah Salehi, Hassan Firouzabadi Qasem Soleimani, Ali Shamkhani, Yahya Rahim Safavi, Mohsen Rezaï, Mohammad Salimi, Mohammad Bagheri, Gholam Ali Rachid, Ali Shahbazi, Mostafa Izadi et Hosseini Hassani Sadi et bien d’autres. Ce courant socio-idéologique est de plus en plus irréversible. 

Mais la triste réalité pour ceux qui dirigent le gouvernement américain est que chaque assassinat qu’ils commettent par ignorance, comme Major-général Hamadani a déclaré, encourage les jeunes en Iran, ainsi que dans la région, en particulier dans les pays membres de l'Axe de la Résistance, à ne pas renoncer à leur chemin identitaire et idéologique mais les pousse à refuser l'oppression et de soumission.

En d'autres termes, nous pouvons bien constater que l'expansion de Daech a donné naissance à ce que j'appelle un développement idéologique parmi les jeunes et surtout les forces bénévoles révolutionnaires.

Mais la vérité est qu’il n’est pas si facile d'être un combattant bien aimé et un grand homme comme le major général Hamadani. La première étape consiste à se connaitre, et puis petit à petit, vous allez commencer à voir le monde sous un angle différent. Sur cette note, nous avons le Hadîth: «Celui qui a connu lui-même a véritablement connu son Dieu." Comme le général a déclaré à Damas: «Nous croyons que nous venons de Dieu et que nous allons revenir à lui."

Au cours des dernières années cela est devenu évident pour les sociologues occidentaux qui accomplissent des études et des recherches sur l’état d'esprit des iraniens que la différence profonde qui distingue les commandants, les savants, les élites et bien sûr le guide suprême Iranien avec d’autres homologues n’est que leur forte croyance ainsi que la dimension spirituelle de leur vie. Être éternel ne peut pas être aussi simple que nous le pensons, mais c’est comme ça que les gens comme Hossein Hamadani ont mené leur vie. Ils pourraient être physiquement morts, mais ils vont entrer dans l'histoire et rester envie dans l'esprit des générations à venir.

katehon.com