COMPRENDRE LE PHÉNOMÈNE DE TRUMP

Certains analystes iraniens comme Seyed Hossein Mousavian, ancien négociateur iranien sur le dossier nucléaire et chercheur invité à l'Université de
Princeton, croient que ni Trump ni Clinton n’envisageaient de mettre en œuvre le Plan global d'action conjoint

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Trump-Clinton

Concernant Trump et Clinton, il y a des trois points communs ainsi que trois points de divergence concernant l’Iran :

Tout d'abord, les deux proposent les mêmes politiques strictes concernant la mise en action de Plan global d'action conjoint. Deuxièmement, en ce qui concerne les autres désaccords entre l'Iran et les États-Unis, y compris la crise régionale, le terrorisme et les droits de l'homme, la pression sur l'Iran sous la présidence de Trump sera augmentée comme d’ailleurs cela aurait pu être avec Clinton. Et troisièmement, les deux avaient l’intention de remplir le vide de relations étrangères avec Israël, l'Arabie Saoudite et d'autres alliés régionaux. Les lacunes qui sont nés au cours de l'administration Obama.

Mais en ce qui concerne les trois divergences : Trump n'est pas prévisible, mais Clinton l’est par contre, ce qui fait possible que Trump concernant l'Iran entre dans l'excès ou la négligence. Deuxièmement, pour Trump il sera beaucoup plus difficile de rendre possible un consensus international contre l'Iran. Et troisièmement, avoir un consensus interne contre l'Iran aux États-Unis sera également plus difficile pour Trump".
Ce que Dr. Hossein Mousavian a dit dans une interview avec NasimOnline.
On mentionne que Mr. Mousavian est connu en Iran comme l'un de ces soi-disant réformistes qui étaient profondément optimistes concernant l’accord nucléaire et maintenant ils ont changé d'avis.

Le point principal de « Trump Phenomenon » est le fait qu'il revitalise le rêve américain et que tout en revivifiant le sens nostalgique de l’Amérique sous le président Jackson et Ronald Reagan il fait rappeler au peuple à quel point il est désespéré et puis une fois que les citoyens se sent belle et bien en insécurité social et miser, Trump leur parle d’un avenir EXTRAORDINAIRE.

Mais l’intéressant est que pas mal d'Américains ont voté pour Trump, uniquement parce qu'il n'est absolument pas un politicien.
Rien que la simplicité de son nom « TRUMP » nous sonne à l’oreille comme un avertisseur et attire le public. On ne peut non pas négliger le rôle que joue sa coupe de cheveux en demande au début de chaque intervention à un de ses partisans de venir sur la scène et les toucher afin de confirmer et dire dans le microphone que : « c’est pas une perruque. » Tout en ajoutant à cela son agressivité verbale a fait de Trump un représentant populaire d'une Amérique désinhibée et comme un populiste et milliardaire comme peut pas nier qu'il est une fois encore une incarnation parfaite du rêve américain !

En fin de compte il est en train de dire qu’il faut aux États-Unis mettre un terme à ceux qui sont des professionnels en politique.

« Je n'utilise l'argent de personne moi, j'utilise mon propre argent ; Je n'utilise pas les lobbyistes, je n'utilise pas les donateurs, je m'en fous, je suis vraiment RICHE "

"Je serai le plus grand président de Job que Dieu n’ait jamais créé, je vous le dis"

"Je pense que le grand problème de ce pays (les États-Unis) est d’être politiquement correct"

Les phrases similaires ont gagné pas mal de votes pour Trump de la part de ceux qui sont épuisés des mensonges tenus par les démocrates et les républicains durant des années et qui n’en croient nullement.

Trump vs Jackson

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous savons tous que le président Jackson lui-même était connu à l'intérieur des États-Unis comme un dirigeant autonome qui obéissait rarement à la volonté de l’ESTABLISHMENT, notamment en imposant son veto à certains actes importants du congrès, y compris son désaccord sur « The Second National Bank renewal charter » en 1832. Par conséquent, comme Jackson, Trump croit ou prétend qu'il pense que l'économie nationale devrait contrôler la Banque et non pas vice versa.À l'événement remarquable de sa vie, en 1806, Jackson a tué un homme dans un duel sur une question d'honneur concernant sa femme Rachel. Trump a également insiste tout le temps sur l'honneur familial et comme nous le voyons dans chacun de ses discours il y a un sa femme ou l’un de ses enfants qui apparaissent afin de montrer à quel point il compte sur l’importance de la notion de famille.

Jackson est devenu un héros national pour ses actions pendant la guerre de 1812 avec le Royaume-Uni, tandis que de nos jours Trump parle en permanence sur le nationalisme Américain et est devenu une figure patriotique pour ses fans. Comme Jackson, Trump aimerait aussi changer les lois afin de donner plus de pouvoir exécutif au président. Une différence principale entre Jackson et Trump est que Jackson a mené en quelque sorte une lutte contre la corruption au sein de l'établissement, mais il nous semble qu’après avoir collaboré durant des années avec les banques américaines et le concept financier du gouvernement, Trump a mentalement été éduqué dans les milieux progressif du commerce newyorkais et que Trump Organisation elle-même peut être une illustration de la corruption économique aux États-Unis.
D’un côté on voit bien que les États-Unis, qui peuvent être appelés aujourd’hui les États-Désunis, sous le président Jackson en 1835 pour la première fois n’avaient pas de dette extérieure et de l’autre on attend Trump nous parler de ses promesses sur la réduction de la dette extérieure ! Mais comment - les experts ne savent pas trop bien.

En effet, en essayant de ressembler au président Jackson (1823 - 1825), Trump prétend qu'il veut absolument désarmer l'établissement et reprendre le pouvoir des élites qui ont trahi le peuple tout en laissant le peuple gouverner le pays. Et c'est exactement ce que beaucoup d'Américains croient : les représentants politiques ne les représentent plus!
Donald est en quelque sorte un pur résultat de la démocratie jacksonienne américaine. Mais le fait qu'il finance sa propre campagne électorale est un autre fait nouveau pour les classes politiques américaines.

Trump vs Reagan

Nous ne pouvons pas oublier que « Make America Great Again » était un slogan de la campagne présidentielle de Reagan en 1981. Donc, le populisme républicain est une caractéristique commune entre Reagan et Trump. D’ailleurs similaire à Reagan, Trump a été très bien formé dans les communications en tant que négociateur et homme d'affaires. Mais la grosse différence est que Reagan était un vrai croyant au conservatisme et les valeurs républicaines qui maîtrisait et respectait les principes conservateurs. Un autre point c’est qu’avant d'être en tête de maison blanche, Reagan a été élu comme gouverneur de la Californie pendant 8 ans, mais qu'en est-il pour Trump qui ne s’est jamais servi en politique ?

 

Trump n'est pas un populiste de droite au sens strict du terme. Même sur des sujets socio-économiques, nous ne pouvons pas considérer Trump comme un conservateur de droite qui croit au libéralisme social comme cela a eu lieu à la fin des années 70. Par exemple quand Trump contrairement à Reagan, voudrait augmenter la taxe pour les riches ou déménager la production (comme il a exigé qu'Appel fabrique ses téléphones aux Etats-Unis et non pas en Chine ou ailleurs), il est beaucoup plus gauchiste que les démocrates eux-mêmes.

Par contre l’étonnant avec Trump c’est cette projection d’optimisme, des fois aveugle, en avenir tout en se rappelant toujours cette vision nostalgique de l'Amérique dans les années 50 (Trente Glorieuses à l’américaine) comme d’ailleurs il a gardé la coiffure des rockers de cette époque.
Lorsqu'il se comporte comme un citoyen américain normal et parfois ignorant, il se rapproche au public. Un Américain moyen apprécie quand il tweete:
"L'avion que j'ai vu à la télévision était l'avion des otages à Genève, en Suisse, et non pas l'avion transportant 400 millions de dollars en espèces vers l’Iran !"
Ou quand il, délibérément ou pas, prend Paris pour la capitale d'Allemagne, les gens aiment bien ça.
Une autre fois qu'il a tweeté:

"Le concept de réchauffement climatique a été créé par et pour les Chinois afin de rendre la fabrication des États-Unis non compétitive."

Même si ses fans savent que ce n'est pas vrai, mais ils le prennent bien parce qu’il est simplement contre la VERSION OFFICIELLE.
En agissant ainsi, il veut montrer à quel point il est authentique et c'est ce dont une partie de l’Amérique est en recherche. En fait, ses sympathisants préfèrent plutôt un citoyen original à un faux politicien. Les gens sont heureux que ce genre de discours sont donnés par Trump; les mots que des fois aucune autre figure politique n'ose dire.

Il n'est pas politiquement correct et n'essaie pas d’être ! par contre il essaye de tout faire pour se rassembler de plus en plus à un citoyen ordinaire américain ; un être humain qui commet des péchés et des erreurs et il ne prétend pas d’être parfait ou même de vouloir le devenir ! Il montre bien qu’il n’est ni un politicien doué ni un diplomate professionnel. Pour beaucoup d'Américains qui se sont lassés par les figures politiques ayant un visage souriant et gentil mais des actions sales, Trump est la personne qu'ils cherchent à voter !

Donald lui-même sait bien qu'il sympathise avec les gens quand il n’est politiquement pas correct ! Et parfois, non seulement il essaie d'agir comme un Américain idiot, mais il commet intentionnellement des erreurs ou dit quelque chose afin d'attirer les attentions ou bien de provoquer une partie de la nation.
En fait, certains analystes estiment que sa vulgarité est calculée et fait partie de sa stratégie électorale et quand il veut se contrôler, il est totalement correct. Mais il a de nombreuses tâches à accomplir pour être un président, car personne ne peut nier que jusqu'à présent il a fait beaucoup de progrès.
Mais pour certains commentateurs, le problème n'est pas Donald Trump lui-même mais le système qui donne un tel pouvoir à un individu alors que nous savons tous ce que George Bush Jr. a fait en Irak au nom de la lutte contre les ADM. Comment une personne comme lui avec l'aide d'un groupe d'individus autour de lui, a pu accomplir tellement de désastres ?

Pouvoir arriver à ou Trump se situe maintenant n’est rien que l’aboutissement d’un system néolibéral capitaliste.Mais on doit bien distinguer le populisme en Europe de ce qui se passe et se passait pendant des années aux États-Unis concernant le populisme. En Europe, le populisme est hors de l'atmosphère politique alors qu’aux États-Unis, c'est une question interne pour les républicains comme d’ailleurs pour les démocrates. Si Hillary avait été la présidentE, pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale, nous aurions eu trois administrations démocrates successives alors que tout au long de ces décennies le parti républicain avait et même actuellement a des différentes crises inévitables, y compris la crise idéologique et le problème du leadership ! Et c'était une occasion historique pour un opportuniste comme Trump de s'imposer sur les républicains. Donc Trump ne représente pas réellement le vrai conservatisme de droite des États-Unis (conservatisme chrétien) comme par exemple il n'a jamais dit qu'il est contre le mariage homosexuel ou l'avortement. Des fois même afin de gagner plus d’électorats, il évite de se positionner sur certaines questions sociales. Sachons qu'il pourrait y avoir un vrai changement au sein du Parti républicain qui n'a rien à voir avec le républicain américain dans les années 70 et 80 et est beaucoup plus en contradiction avec paleoconservatism. Il y a un an ou plus, les dirigeants républicains pensaient qu'ils avaient assez de personnages politiques à présenter lors des élections mais ce n'était qu’une imagination.

Obama a eu la majorité du congrès que pendant deux ans au cours desquels il a seulement réussi sur Obamacare, mais en comparaison avec d'autres présidents américains et quand d’un côté il a été bien élu et encore mieux réélu et de l’autres il a été populaire dans les yeux de l'opinion publique ainsi que des médias, Obamacare n'est pas un grand succès ayant un tel atmosphère politique.

Autre point est que beaucoup de ce que Trump a promis seront empêchés par l'établissement une fois qu'il sera élu. Les promesses comme notamment : le fait de construire un mur, fermer la frontière, empêcher les musulmans d'entrer aux États-Unis, forcer le Mexique à payer etc. ne seront réellement pas réalisées d’après la fondation de ESTABLISHEMENT et la façon dont il fonctionne.
Et par ailleurs Trump n'a jamais expliqué et détaillé comment il réalisera ces objectifs comme lui-même, il est bien placé pour savoir que le mécanisme du système ne lui permettra pas d'accomplir ces missions !

En France comme aux États-Unis, l'établissement (le system politico-mediatique), dès le début, refuse le débat avec ce genre de phénomènes politiques et tente de les pousser dehors de champ politique. Quand le système méprisamment appelle ce genre de figure politique FACISTE c’est la même machinerie. Mais en réalité, la réaction de tous ces anti-Trump est contre-productive car ils ne peuvent pas argumenter autrement que faire des bruits autour de sa personne.

Mais comme tous les populistes, Trump joue aussi sur la peur du peuple américain. Ces dernières années, nous ne pouvons pas rejeter qu'il y a une peur fabriquée de l'islam et des musulmans aux États-Unis et à travers l'Europe. Ajoutant à cela la question de l'immigration non-musulmane (pour la plupart des Mexicains) est une autre question qui traumatise les Américains de base et Trump ne s'arrête pas de parler de ça. Selon les sondages sa popularité a augmenté de 10%, une fois qu'il a dit que nous allons chasser les musulmans.

 

Le moral politique dans un pays de soi-disant démocratie et de la liberté collective et individuelle

À ceux qui parlent de moral politique au sein des États-Unis il faut leur dire qu’il s’agit bien de American Establishment, bien sûr il n'y a pas de comparaison possible, par exemple, entre le chef suprême de l'Iran et ce qu’on constate en Amérique surtout dans les 2 dernières semaines ! Même à l'intérieur de l'Iran, nous n'avons guère de personnalités politiques à ce niveau d'honnêteté intellectuelle et de moralité. En tout cas par rapport à d'autres marionnettes comme Obama, Bush, Clinton, Reagan, etc. Personnellement, j'aime ce type et je pense qu’il sera le président le plus honnête que les États-Désunis n’ont jamais eu. Il montre réellement au monde entier ce que les anciens soi-disant dirigeants américains couvraient ! Donc, tout en ensemble let’s "Make American Great Again"
Si on a un regard un peu comique sur cette élection présidentielle c’est pas mal d’avoir Trump à la Maison Blanche juste pour un peu changer d’air, l'imagez de 4 ans de rigolade.

Trump représente réellement une tranche de l'US qui est de plus en plus minoritaire et reconnaît cela. Si vous rappelez dans les années 90 que nous avons certaines réactions anti-Clinton aussi et maintenant Trump est le député de réactions anti-Obama, Une Amérique qui est chrétienne, une Amérique qui est blanche, une Amérique moins éduquée et moins diplômée et en fin une Amérique des travailleurs en crise économique.

katehon.com